Spécialiste des menuiseries cintrées en aluminium pour les professionnels

L'assemblage

Dans tous les cas, lorsque l’on cintre un profilé aluminium, il subit inévitablement des déformations. Ces déformations de planéité, d’étirement de matière ou de géométrie des chambres rendent les coupes et l’assemblage complexes et délicats !
Nous travaillons essentiellement par assemblage mécanique avec des équerres de tirage. Dans certains cas nous pouvons toutefois être aussi amenés à souder.

Que se passe-t-il après l'étape de cintrage ?

Une fois les profils cintrés, tout n’est pas fini… loin de là. Il s'agit alors d'assembler !
En effet assembler des châssis cintrés est un travail complexe et long qui demande de la réflexion, de la minutie et une grosse dose de savoir faire et d’astuces ! C’est une des raisons pour lesquelles chaque châssis est assemblé de A à Z par la même personne.

Le calcul des angles de coupe

D’un point de vue mathématique, on sait calculer en amont les angles de chacune des coupes. Toutefois, pendant le cintrage, la partie extérieure du profil a été étirée, la partie intérieure a été comprimée. Même avec un cintrage extrêmement soigné, ces déformations font que le calcul mathématique ne colle pas toujours suffisamment à la réalité pour obtenir des coupes de qualité : toutes nos coupes sont donc tracées à la main pour épouser au mieux les particularités de chaque châssis.

Pour un cintrage parfait : l'alliance de l'homme et de la machine

Nous fabriquons l’essentiel de nos châssis par assemblage mécanique … malheureusement les équerres ou autres accessoires pour les angles variables proposés par les gammistes ne sont pas toujours bien adaptées au cintre ! Nous avons donc été amenés à développer nos propres solutions. Dans certains cas de figure, l’assemblage mécanique n’étant pas possible, nous pratiquons par soudure.

A lire également :

Le Cintrage

Les formes cintrées

Le vitrage