Spécialiste des menuiseries cintrées en aluminium pour les professionnels

Les teintes

Un vaste choix

En aluminium, toutes les teintes de la palette RAL sont bien sûr disponibles ainsi que de nombreuses autres finitions de type grainées, métallisées, bicoloration, anodisation, faux bois …

Attention !

Pour les finitions en faux bois ou en anodisation, contactez nous cependant au préalable, tout n'étant pas permis !

Afin de maîtriser notre qualité et notre réactivité, nous avons investi dans une chaîne de laquage.

Notre sélection

Parmi toutes les teintes, une sélection est disponible au prix du blanc : consultez notre nuancier.


Comment s'effectue le laquage ?

L'opération de laquage s'effectue en plusieurs temps et bien sûr elle est un peu plus délicate pour les profils cintrés que pour les profils droits !

1 - Préparation des profils

Une première phase de préparation des profils est indispensable pour enveler la pellicule d'oxydation naturelle de l'aluminium, les dépôts gras, les poussières ... Cette phase est très importante : c'est elle qui garantie une bonne accoche ultérieure de la couche de peinture.

2 - Suspension

Il faut ensuite suspendre chaque profil avec un fil métallique. Les formes cintrées n'étant jamais les mêmes, il faut parfois se creuser un peu la tête pour optimiser la place disponible !

3 - Poudrage

Arrive alors à la phase de poudrage. Cette opération s'effectue à l'aide d'un pistolet. La poudre se fixe sur les profils grâce au phénomène d'électricité statique (un très léger courant électrique est diffusé dans les profils via les fils métalliques servant à les accrocher). Tout le savoir-faire du peintre est de veiller à un débit régulier de la poudre : trop de dépôt et ce sera de la "peau d'orange", pas assez et la teinte sera trop pâle. Et bien sûr, sur une forme cintrée, la régularité est plus délicate à obtenir...

4 - Cuisson

L'étape suivant est la cuisson. Cette cuisson se fait dans un four dont le principe n'est guère différent d'un four de cuisine ... version XXL bien sûr ! Selon les poudres, les températures et les cuissons varient : de 180° à 200° C pendant 10 à 20 minutes. C'est lors de cette phase, que la poudre devient film, révèle sa véritable couleur et se tend pour former une pellicule qui va adhérer aux profils.

5 - Refroidissement, décrochage et contrôle

Après refroidissement, l'utime étape est le décrochage des profils et surtout leur contrôle : vérification du respect de la teinte, recherche des défauts éventuels.


A lire également :

Le cintrage

L'assemblage

Les vitrages